SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 20:29

Arman Méliès est un chanteur français plébiscité par Télérama, Les Inrockuptibles et Libération entre autre presse intello-je-me-la-pête (que je lis chaque semaine au demeurant...).
Pour moi c'est une bonne raison de se pencher sur le phénomêne, cette presse étant plutôt culturellement exigeante.
Arman Méliès, donc, présentait, ce mercredi et jeudi, dans la jolie salle du Divan du Monde, son nouvel et troisième album "Casino".

L'Arman Méliès que j'ai écouté et vu hier c'est un chanteur fort sympathique et accueillant.
C'est une voix belle et douce, berçante qui se fait au fil des chansons monocorde, monotone, tant et tant qu'on finit par espérer qu'elle déraille, qu'elle se brise, qu'elle crie.
L'Arman Méliès que j'ai écouté et vu hier offre des mélodies aériennes, plutôt imparables qui s'avèrent au fil de la soirée étrangement semblables.
Sentiment accentué, ou peut-être même créé, par des orchestrations pas désagréables mais lourdes, répétitives, sans risque, sans surprise. Des orchestrations qui variétisent, FMisent, Calogérisent, qui semblent chercher l'efficacité à tout prix, celle qui ménera au succès public peut-être.
L'Arman Méliès que j'ai écouté et vu hier est un auteur doué. Ses textes sont beaux et musicaux.

En l'Arman Méliès que j'ai entendu hier je n'ai pas reconnu celui décrit par la presse. En fait, je m'attendais à de la Chanson, à la sauce folk avec une légère pointe de rock. Et j'ai écouté de la variété. Moi j'aime beaucoup la variété mais pas assez pour l'écouter Live.
Alors, si je devais conseiller l'Arman Méliès que j'ai vu hier, je lui dirais de continuer à écrire ses beaux textes et ses jolies mélodies, de revenir à des arrangements plus fins et d'offrir l'ensemble à de plus grands interprétes.



*Sur son deuxième album, Arman Méliès chantait en duo avec Bashung (sur l'album duquel d'ailleurs il a écris deux titres). Hier, c'est Joseph d'Anvers qui est venu, le temps d'une chanson, accompagné Méliès de sa jolie voix et sa charismatique présence. De jolies reconnaissances*

 

Partager cet article

Repost0

commentaires