SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 11:14


 Ces remises de prix sont souvent pénibles. Mais, cette année fait figure d'exeption qui confirme la règle. Le casting était bien sympathique et rendait un juste hommage à toutes les musiques dites de variété. Avec de la FM, Laam et Amel Bent, du "fond de catalogue" avec Souchon et Zazie, de "l'expérimental" avec Camille et Emilie Simon, du rock avec Olivia Ruiz et Louise Attac, de la chanson à texte avec Juliette et Hubert Felix Thiefaine, du délirant avec Anaïs et Philippe Katerine... Curieusement et cette fois encore le R'nB, le rap, le ragga, le hip-hop étaient casés dans une seule et même catégorie fourre-tout.
Ca a chanté et bien chanté ce soir et c'est quand même  la meilleure façon de fêter les musiciens. Tout comme la meilleure façon pour un chanteur lauréat de remercier son public est de chanter.
Qui a gagné ? Ah mais cela n'a aucune importance, car cela ne veut pas dire grand chose. Quand la profession vote c'est copinage et Cie, et quand c'est le public c'est une cata. Le public comme chacun sait ayant un goût détestable (c'est à dire différent du mien).

*Je m'interroge toujours sur la nomination de Philippe Katerine comme album révélation de l'année... Il en est quand même à son 7ième album en dix ans...*

Partager cet article

Repost0

commentaires

julien 06/03/2006 14:58

j'ai quasiment tout dit pareil mais avec des mots différents... ;o)

véro 05/03/2006 19:20

loool pour philippe katerine, je me suis fait la reflexion, c'est abusé quand même lol