SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

30 avril 2006 7 30 /04 /avril /2006 16:44

L'ADAMI et le Printemps de Bourges nous présentaient samedi soir quatre échantillons de leur nouvelle scène. Quatre artistes/groupes français chantant pour la plupart en anglais.
Le cadre : La Soute, salle de 400 places à l'accoustique impeccable.

La soirée fut ouverte par Poni Hoax et sa pop-rock de qualité dont le titre tubesque "She's on the radio" (téléchargeable légalement sur leur site http://www.ponihoax.com). Si  le 
répertoire séduit d'emblée, la présence scènique est remarquable de nullité. Nicolas Ker, le leader-chanteur (voix très séduisante) semble se chercher une attitude. Clope et bière à la main tantôt appuyer sur le pied du micro, tantôt pas car son coude a glissé, changeant de pied d'appuie toutes les deux secondes, en déséquilibre permanent, il finira par chausser des lunettes de soleil... Les  deux joueurs de synthé, le guitariste et le batteur sont très inspirés/aspirés par leur musique. Ils jouent pour eux et prennent leur pied. Le public est spectateur de leur masturbation. S'il s'agissait de second degré ce serait hilarant. Au 1er c"est pathétique et gâche un peu l'indéniable qualité du répertoire.  

Spleen,  vétu d'un juste au corps gris lamé et d'un tutu de tulle, prit le relais et apporta à la salle un peu de folie douce et de complicité. Accompagné par quatre musiciens dont un human beatbox très impressionnant, son répertoire va de la soul au rap en passant par la funk et le blues. Marsipulami, son terrain de jeu ne se limite pas à la scène puisqu'il semble particulièrement apprécier le fait de chanter debout sur les dossiers des fauteuils du public. La musique est sympa, le groupe énergique et le chanteur fédérateur. Spleen, donne la pêche.

Smooth, après s'être eux aussi régalés en écoutant Spleen, nous ont servi de l'électro-soul avec une pointe de funk là aussi avec un plaisir très communicatif. Synthé, ordinateur et batterie associés à la voix envoutante de David offre un très très bon moment de musique. 
http://www.smooth.fr


  Le concert s'est clôturé avec Anis, la "vedette" de la soirée. Sa musique Nouvelle Orléans et son reggae était visiblement très attendu. Le chanteur a une présence sympathique mais sa voix est nasillarde, sa diction très moyenne et ses mélodies trop faciles. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Charlotte 02/05/2006 16:02

Alors comme ça mes amis, vous faisiez partis des 72000 spectateurs du Printemps de Bourges ?
Un festival qui porte bien son nom : probablement tout aussi printanier et novateur, que bourgeois intello-snobinard qui s'la joue genre "j'adooooore la véritable musique moâ !!!"

Bref, j'sais pas bien si j'aimerais toute l'ambiance de ce genre de manifestation et c'est pour cette raison que j'adooooooooore le blog de Zab moââââ !!! lol
Parce qu'elle y met tout plein d'infos qui me permettent de ne pas être trop à la ramasse... sans être obligée de tout écouter et de tout voir.
;o)

Pourtant, j'aurais bien aimé me marrer avec vous en me foutant de "Poni Hoax" qui semblaient s'y croire grave ! lol

julien 02/05/2006 00:38

bah... passé le premier groupe, j'ai vraiment pris mon pied! spleen va finir par décoller en france parcequedes comme ça, on n'en a pas vraiment dans les gens connus... smooth, j'achète le cd dès que je le trouve, c'est un plaisir à entendre comme à voir... ils prennent leur pied sur scène à un  point que même s'ils faisaient de la merde, on y trouverait son  compte! et comme ce n'est pas le cas...
et puis, anis, aucune déception, je l'attendais au tournant, et j'ai louise et thelma dans la tête depuis samedi.... bien joué bonhomme...