SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

13 octobre 2006 5 13 /10 /octobre /2006 21:13
Avant - Cali à la Maro. :
c'est l'occasion de vérifier si cette réputation de bête de scène est méritée,
c'est un moment pour redécouvrir un répertoire sympa mais sans plus,
c'est l'espoir d'y voir des invités prestigieux.

Pendant - Cali à la Maro. :
c'est d'abord son public, une drôle de surprise. Des premiers rangs remplis de fans et des banderoles qui vont avec, des chansons reprises par coeur en choeur de vierges, des private joke avec l'artiste et une drôle d'impression que ce public là est le même que celui de Patrick Bruel...
c'est l'ennui quand Cali se prend au sérieux sur les chansons calmes et/ou à messages.

c'est du rire entre les chansons (belles réparties et vannes de Cali)
c'est une pêche d'enfer particulièrement communicative dés que le rythme s'accélère
c'est un gars qui se jette dans la foule et visite la salle porté par son public
c'est le bonheur de l'écouter à deux reprises en duo avec Hubert Félix Thiéfaine
c'est l'occasion de fêter la Saint-Bruno...

Pour finir - Cali en concert :
c'est un gars qui ne veut plus quitter la scène
c'est un type qui invite son public à boire un verre après le concert
c'est un final délirant en playback sur la version live
de "C'est quand le bonheur" enregistrée au Zénith de Lille

Tout bien réfléchi - Cali à la Maro, ça décoiffe dés que le rythme s'emballe sinon c'est chiant.

Partager cet article

Repost0

commentaires