SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 20:35
aryarbittan.jpg Ary Abittan, mis en scène par Judith Elmaleh (soeur de...et soeur de...), investit la petite salle du Palais des Glaces.
La première chose qui saute aux yeux quand on découvre Ary Abittan est que Ary est un super beau mec, grand, bien foutu et tout, et tout.
Deuxième constatation, le charisme et la présence. Ary prend possession de la scène
avec une facilité déconcertante. Il est en place instantanément.
Troisième évidence, Ary a une voix de ténor. Trés belle voix, puissante avec laquelle il fait un peu ce qu'il veut. Il peut  vous parler Espagnol (ou pas), chanter en Arabe (ou pas), cuisiner en Turc (ou pas) et faire en sorte que son propos vous soit limpide et irrésistiblement drôle.
Quatrièmement  point, Ary est un excellent comédien. Et ce dernier point à lui seul explique la qualité du plaisir prit à la vue de son spectacle. Car soyons honnête les sketchs ne sont pas extraordinairement écrits (à l'exception du "divorce"). Mais, même avec une base scénaristique minimaliste, Ary arrive à nous emporter dans son délire.
Chapeau donc et vivement la suite !




Partager cet article

Repost0

commentaires