SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 23:27
Solveig Anspach

On avait retenu son nom, pourtant bien étrange, dés le visionnage de son premier film. En 1999, Haut les cœurs nous saisissait par sa mise en scène sans détour, son ton tendre mais pas mièvre, factuel sans froideur, sa distribution parfaite (Laurent Lucas, Karine Viard). Pour un premier film, avoir su conter cette histoire, qui était aussi la sienne, d'une jeune femme enceinte atteinte d'un cancer, avec une telle grâce c'était impressionnant. Puis, il y eu des documentaires et d'autres films avec souvent des destins de femme pour sujet. En janvier 2014, avec Lulu femme nue, elle retrouvait Karine Viard à qui elle offrait pour la seconde fois un très beau rôle de femme, entre douleurs et fantaisie. Bientôt, on pourra découvrir en salle son nouveau film, L'Effet aquatique dans la lignée de son Queen of Montreuil.

Solveig Anspach est décédée ce 7 août.

Partager cet article

Repost0
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 19:05

Adele-Haenel---www.zabouille.over-blog.com.jpgA tout juste 26 ans, Adéle Haenel impressionne par la force de sa présence à l'écran, ses qualités de jeu et par l'excellence dont elle fait preuve et dont elle s'entoure depuis ses débuts.

C'est à 13 ans qu'Adele Haenel fait ses premiers pas au cinéma dans "Les Diables" aux côtés du tout jeune et excellent Vincent Rottiers. 5 ans plus tard, l'excellente réalisatrice Céline Sciamma fait appel à sa belle carrure de nageuse pour "Naissance des pieuvres" où le talent d'Adéle explose aux yeux du plus grand nombre pour la première fois. Nomination aux Césars comme Espoir. Les tournages se suivent et quatre ans plus tard on la retrouve impressionnante dans "l'Apollonide" de l'excellent Bertrand Bonello. Nouvelle nomination aux Césars comme Espoir. Autres tournages, puis la voilà en frangine de l'excellente Sara Forestier dans "Suzanne". César du meilleur second rôle féminin. Elle enchaine avec "L'homme qu'on aimait trop" de l'excellent André Techiné. Elle y est parfaite de fragilité dans le rôle de la jeune héritière un peu paumée face à la fortune de sa mère l'excellente Catherine Deneuve. Puis vient "Les combattants", film révélation de 2014, présenté à la Caméra d'Or à Cannes. Adéle reçoit le César de la meilleure comédienne, le film celui de la meilleure première oeuvre et le partenaire de jeu d'Adéle, le César du meilleur jeune espoir. L'excellent Kevin Azaïs, frêre de l'excellent Vincent Rottiers, partenaire d'Adéle sur son premier tournage. De l'excellence donc dedans et tout autour.

 

Partager cet article

Repost0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 23:11

Paul-Bartel---www.zabouille.over-blog.com.jpgPaul Bartel est un tout jeune comédien français à la présence très marquante. Dans les "Géants" de Bouli Lanners tout d'abord, puis dans "Michael Kolhlhass" et surtout dans "Les Petits Princes", film qui lui devait tout. A la télévision, dans "Tu es mon fils", un téléfilm de meilleure qualité que d'habitude, aux côtés d'Anne Marivin et de l'excellent Charles Berling, il campe un ado à l'attitude ambigüe. Ici encore, la finesse et l'intensité de son interprétation donnent à son personnage et son histoire une force particulière. 


Partager cet article

Repost0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 20:21

marie-dubois --- www.zabouille.over-blog.com.jpgSon visage pâle au regard clair et son sourire un rien moqueur ont accompagné le cinéma français des années 60 et 70. Les grands et très grands cinéastes de l'époque l'on fait tourner : Truffaut, Rohmer, Sautet, Resnais, Enrico, Malle, Molinaro, Oury, Verneuil, Lautner, ... Pour qui a été bercé par ce cinéma, ses traits, son sourire, sa voix sont familiers et sa présence marquante. Elle a connu le succès populaire avec la "Grande Vadrouille" dont elle tient le premier rôle féminin. Dans "Vincent, François, Paul et les autres», elle est l'épouse désabusée et forte de Michel Piccoli. Une présence lumineuse face aux autres monstres Montant, Depardieu et Reggiani. Sa carrière s'est ralentie avec la maladie, une sclérose en plaques qu'elle médiatisa pour sortir les malades de l'ombre.

Marie Dubois est décédée ce lundi.

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 22:42

Dominique-Reymond---www.zabouille.over-blog.com.jpgDominique Reymond est une comédienne que l'on retrouve, souvent de façon inattendue, dans des seconds rôles majeurs au cinéma ou à la télévision. La force de sa présence, la précision et l'élégance de son jeu nous emportent instantanément. Le plaisir d'entendre sa voix sourde et douce, sa diction précise et posée, augmente un peu plus à chaque rendez-vous. Son sourire léger est inoubliable dans "Y aura t-il de la neige à Noël" dont elle interpréte le premier rôle de la mère aimante et admirable. Mais son jeu délicat a marqué bien d'autres films depuis 30 ans : "Drôle d'endroit pour une rencontre", "Baptême", " Betty", "Les destinées sentimentales", "L'heure zéro", "Bus Palladium", "Les adieux à la reine", "L'heure d'été", "Adieu Gary", "Populaire"... et dernièrement "Maestro".  A la télévision on l'a vu dans "Princesse Marie" avec Catherine Deneuve et chez Nina Companez. Elle est très présente au théâtre et sera à l'affiche de la nouvelle pièce de Yasmina Reza cet automne.

Une présence qui à elle seule justifie de voir la pièce.

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 21:51

Vincent Rottiers - www.zabouille.over-blog.comVincent Rottiers, à peine 28 ans, a déjà une trentaine de films à son actif. Avec son visage de jeune délinquant, plus paumé que vraiment méchant, il enchaine les rôles dans des films d'auteur réussis : "A l'origine", "Je suis heureux que ma mère soit vivante", "Avant l'aube"... Des films dans lesquels il était parfait en jeune adulte sur la tangente. Mais on a aussi pu le voir dans "Renoir" qui l'a sorti de cette adulescence tourmentée. Il y est toujours parfait et marquant. Vincent Rottiers est un beau comédien qui avec la patine du temps devrait accéder à un répertoire de plus en plus vaste.

Partager cet article

Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 19:44

Jerome-Kircher.jpgJérôme Kircher est un comédien français que l'on retrouve souvent à la télévision dans des seconds rôles clés que son talent met encore plus en lumière. Dans des téléfilms ou séries tels Les Revenants ou Clara Sheller. Au cinéma, ce sont des réalisateurs-auteurs, qui souvent ont un lien avec le théâtre (Benoit Jacquot, Christophe Honore ou Francois Ozon) qui font appel à lui. Car le théâtre est le principal terrain de jeu de Jérôme Kircher qui évolue sur les planches depuis une trentaine d'années. Spécialisé dans un théâtre exigeant, il a travaillé avec Patrice Chéreau, Jean-Pierre Vincent, Irina Brook, Alain Francon... Ses prestations sont d'une grande justesse.

Partager cet article

Repost0