SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

27 janvier 2018 6 27 /01 /janvier /2018 16:43

Le Bon Marché accueille pour sa Carte Blanche annuelle confiée à un artiste contemporain, après Ai Weiwei et Chiharu Shiota, l'artiste Argentin Leandro Erlich.

Cette fois encore, Leandro Erlich bouscule notre perception de notre environnement, en l’occurrence ici Le Bon Marché. L'artiste a transfiguré les fameux escaliers du magasin, ouvert les plafonds vers le ciel et installé ses miroirs vers l'infini dans les ascenseurs.

Nous avions déjà pu apprécier son art du détournement et de la transformation par trucage optique, astuce architecturale ou simple décalage d'angle de vue, en 2011, au 104, dans l'exposition In_Perception et en 2015 lors de l'exposition Follia Continua toujours au 104, puis gare du nord dans le cadre de la Nuit Blanche ou au Tripostal à Lille dans l'exposition "Tu dois changer ta vie".

A voir jusqu'au 18 février.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires