SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rubriques

17 février 2024 6 17 /02 /février /2024 20:44

Pierre Leprieur, figure respectée des dockers, veut faire le ménage au sein du port du Havre. Alors qu'il fête ses 60 ans, ses deux fils sont arrêtés par la police pour trafic de drogue. 

Cette série affiche une belle distribution (Olivier Gourmet, Pierre Lottin, Margot Bancilhon, Philippe Lebot, Panayotis Pascot, Gringe, Xavier Beauvois...), un récit sombre basé sur de nombreux flashbacks et qui n'évite pas les invraisemblances, un rythme assez lent mais aux multiples rebondissements, une fin interminable, un cadre très photogénique (le port d'Anvers à défaut de celui du Havre) mais une photographie qui peine dans la gestion de la lumière.

Du bon et du moins bon donc.

A voir sur arte.tv

Partager cet article
Repost0
2 février 2024 5 02 /02 /février /2024 22:01

En trois situations et trois victimes, la série Nudes dessine les mécanismes, la violence et les conséquences du cyber harcèlement par la publication de photos et vidéos intimes. Trois réalisatrices, Andréa Bescond (Les Chatouilles), Sylvie Verheyde (Stella), Lucie Borletteau (Un beau soleil intérieur) se sont emparés de ces histoires apportant leur style propre. Si la série est d'une grande efficacité didactique, les trois récits sont de qualité et de portée assez inégales.

Victor, réalisée par Andréa Bescond, qui aborde le sujet par le prisme du posteur de vidéo, est sans doute formellement et sur le fond la plus efficace. Et curieusement celle qui expose le mieux la gravité du geste et la violence subit par la victime.

10 épisodes de 26 minutes à voir sur Amazon Prime.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2024 6 20 /01 /janvier /2024 21:48

Benoît Gênant dirige BG Immo, une agence immobilière à Puteaux dans laquelle travaillent son cousin Francis et Ludivine. Comme son nom l'indique, Benoît, qui est aussi "coach de vie en immobilier" sur les réseaux sociaux, fait preuve d'un comportement en tous points gênant.

Artus est excellent dans la peau de ce type sans filtre, imbécile qui pète plus haut que son postérieur. Esteban est également très drôle. Ornella Fleury est parfaite dans le rôle de la fille "normale" obligée de partager un quotidien surréaliste. Les 4 premiers épisodes diffusés sont inégaux mais le concept intrigue suffisamment pour donner envie de voir la suite.

A voir le vendredi soir ou en replay sur TMC.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2024 1 01 /01 /janvier /2024 11:07

 

De retour à Paris, après plusieurs années aux États-Unis, Judith Godreche tente en vain de reprendre sa place d'actrice de premier plan dans le cinéma français.

Judith Godreche, actrice-realisatrice, se met en scène dans son propre rôle. La quête d'un retour en grâce de l'actrice est traité sur le ton de l'autodérision et d'un humour manquant souvent de finesse et d'efficacité. Mais, la série révèle rapidement son véritable sujet. 

L'actrice-réalisatrice revient en flash back sur ses débuts d'adolescente au cinéma et sa relation officielle et consentie par les adultes qui auraient pu la protéger, avec Benoît Jacquot réalisateur de 25 ans son aîné. Elle la complète en inventant une histoire d'amour ambiguë entre sa fille et son chorégraphe et l'emprise subit par son employée de maison, thaïlandaise sans papier. Ainsi, le sujet de la domination des hommes sur des femmes mineurs ou en état de faiblesse prend de l'épaisseur au fil des épisodes pour en devenir le sujet central.

Malgré un mélange des genres des plus bancales, la série offre quelques moments justes aiguisant notre curiosité jusqu'au bout. Les comédiens Laurent Stocker, Tess Barthélémy et Liz Kingsman sont parfaits. 

On remarquera également la qualité de la BO signée par le groupe Faux Amis.

A voir sur arte.tv

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2023 1 25 /12 /décembre /2023 09:09

Alphonse, looser, marié à une femme dominatrice, reçoit un appel de son père qui, diminué suite à une attaque, demande son aide. Il lui apprend que ses nombreuses conquêtes féminines étaient des clientes et lui propose de prendre sa place de gigolo.

Ce qui attire c'est le casting premier choix : Jean Dujardin, Charlotte Gainsbourg, Pierre Arditi, Nicole Garcia...

Le premier épisode, de mise en place, déconcerte par sa tonalité glauque, tant par sa mise en images sombre que par la vulgarité des scènes et des dialogues et la somme de personnages particulièrement antipathiques.

On poursuit le visionnage, espérant que la suite de la série se révélera plus ambitieuse et moins misanthrope. Malheureusement, les épisodes suivant enfoncent le clou. Les clientes d'Alphonse se succèdent, toutes frappadingues et peu aimables, déployant des scénarios pénibles, pathétiques et froids, Alphonse retrouve confiance en lui, sa femme fait de l'oeil à la banquière, apparaît un bad boy des beaux quartiers qui se prostitue lui aussi,... Seul le duo Arditi-Dujardin fonctionne et pourrait créer le rire s'il n'était plongé dans ce scénario sans suspens, sans poésie, sans profondeur, sans drôlerie, sans finesse.

A voir ou pas sur Prime Vidéo.

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2023 1 20 /11 /novembre /2023 09:00

De 1988 à 2018, un violeur en série agresse des femmes dans le Nord de la France et en Belgique.

François-Xavier de Lestrade, qui a déjà réalisé de remarquables documentaires ou séries sur des affaires criminelles, développe celle-ci en 6 épisodes.

Pas de suspens, le coupable, "le violeur de la Sambre", est désigné dès le départ et fait partie des personnages que l'ont suit dans leur évolution au fil des années. Ici, ce qui importe c'est l'impact de ces viols sur les victimes, leur vie, leur famille, sur la ville et les personnes qui travaillent sur l'affaire. Le réalisateur assure être resté au plus près de la réalité, les faits les plus effarants dont une certaine désinvolture de la police sont bien réels.

Chaque épisode se concentre sur un personnage clé de l'affaire, première victime présumée, juge, maire, chercheuse, policier, criminel offrant un angle de vue différent, déplaçant l'effroi. Tous les personnages principaux et secondaires sont incarnés par d'excellents comédiens dont Alix Poisson, Julien Frisson, Noémie Lvovsky, Clémence Poesy, Olivier Gourmet... pour les plus connus.

A voir sur France.tv

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2023 7 05 /11 /novembre /2023 20:10

Alors que David Rousseau, auteur de polars, se rend à Mouthe, à la demande du Père Giovanni qui a une révélation à lui faire, les gendarmes de la ville découvrent une oreille dans la neige.

Gérald Hustache-Mathieu adapte et transforme son film Poupoupidou sorti en 2011 en série de 6 épisodes.

Il conserve ses deux héros, l'écrivain David Rousseau et le gendarme Louveteau (ex Leloup) et surtout son personnage principal qu'est la ville de Mouthe, ville la plus froide de France. On retrouve ainsi l'ambiance si particulière des paysages enneigés du Doubs, qui semblent isoler de tout, de l'agitation et du bruit, à la fois coccon et piège. Le scénario tout en conservant l'esprit du film présente une part de réécriture importante, offrant un autre récit à la fois familier et nouveau. Le crime unique du film se fait ici en série et les victimes ont moins d'importance que le tueur. La part burlesque, peu présente dans la version cinématographique, est ici prégnante.

Le réalisateur fait, à nouveau, appel à Jean-Paul Rouve et Guillaume Gouix, qui reprennent leurs rôles et leur tandem. Ils sont tous les deux excellents,

A voir sur Arte.tv

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2023 1 18 /09 /septembre /2023 20:33

En 2011, Betsy Faria est assassinée chez elle. Son mari est aussitôt arrêté pour la plus grande joie de Pam Hupp, l'étrange amie de la victime.

Cette série grinçante et drôle conte l'histoire vraie de Pam Hupp, serial killer américaine.

Le scénario contourne l'absence de suspens en adoptant une tonalité décalée particulièrement réjouissante.

Les comédiens dont Renée Zellweger, méconnaissable et merveilleusement détestable, sont excellents.

A voir en replay sur 6play.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2023 1 08 /05 /mai /2023 18:55

Les enfants de Wendy et Xavier (héros de L'Auberge Espagnole) héritent d'un immeuble à Athènes. Tom, en cours de création d'une startup à New-York et Mia, engagée dans un association pour réfugiés, n'ont pas les mêmes priorités.

Klapisch joue sur la nostalgie de L'Auberge Espagnole et tente de recréer la recette qui avait si bien fonctionné à l'époque. Mais, le scénario qui semble chercher l'exaustivité pour refléter les sujets phares de notre époque manque terriblement de rythme, de fantaisie et d'humour,  et ne ménage que peu de surprise. Dès le premier épisode l'ennuie s'installe. L'écriture est poussive, les dialogues n'ont aucun intérêt. Les nombreux personnages ne sont pas particulièrement attachants et dessinent une jeunesse plombante.

Au milieu de ces 8 épisodes interminables, le 5e épisode intervient comme une respiration en réunissant à nouveau Romain Duris, Kelly Reilly, Cécile de France, Kevin Bishop. On y retrouve un peu du bordel fantasque de L'Auberge.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2023 7 15 /01 /janvier /2023 22:37

Inspirée du vrai Lycée Toulouse-Lautrec de Vaucresson dans les Hauts de Seine, cette nouvelle série de TF1 met en scène les élèves d'un lycée équipé pour donner les moyens aux adolescents handicapés d'étudier dans de bonnes conditions, accompagnement médical compris. A leur côté des élèves valides les aident au quotidien.

Cette série d'ado met en scène des héros handicapés ayant les préoccupations de tous les adolescents avec une gravité supplémentaire qu'implique leurs handicapes et leur santé. Leurs aventures ont la fraîcheur de la jeunesse, peines d'amour et vannes comprises, et la dureté engendrée par leur situation.

Les comédiens sont excellents, avec en chef d'équipe Ness Merad, une révélation. On retrouve aussi avec plaisir Max Baissette de Malclaive, Valérie Karsenti et Stéphane de Groodt.

La télévision n'est jamais plus pertinente que lorsqu'elle mêle distraction, didactisme et militantisme.

A voir sur TF1

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2023 1 02 /01 /janvier /2023 23:15

En 2025, Ludo, lieutenant de police, rencontre, sur une scène de crime reconstituée en réalité virtuelle, Mélanie, sa femme, décédée en 1998.

Cette nouvelle série policière et de science-fiction s'aventure sur le terrain très glissant d'un "Retour vers le futur". Et s'en sort plutôt bien, sans trop se prendre les pieds dans le tapis. Si l'enquête policière a tendance à tourner en rond, les conséquences de la faille spatio-temporelles sont plutôt bien menées.

Faut-il tout faire pour annuler la tragédie du passé ?  Le bonheur présent dépend t-il de cette tragédie ? C'est sur ces questions que repose tout l'intérêt de la série. Ainsi, c'est la part romantique du récit qui captive. 

Du point de vue de la réalisation, le rendu est efficace. La série a bénéficié de la technologie du "Volume" basée sur un mur semi-circulaire de led sur lequel sont projetés les paysages.

Tomer Sisley, plus sobre qu'à l'accoutumée, Zineb Triki, déjà appréciée dans Le bureau des légendes, et Camille Claris sont parfaits.  

La série, sans être totalement géniale, atteint un niveau de qualité rare dans la production française.

A voir tous les lundis soirs sur France2 ou en replay et en intégralité sur France.tv et salto.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2022 7 25 /12 /décembre /2022 22:23

Suite à une agression subit contre son intersexuation, Sasha, 17 ans, intègre un nouveau lycée, en tant que fille.

Chair Tendre décline avec, tout à la fois, violence et délicatesse, le parcours du combattant de Sasha qui "a tout, qui a trop, qui en fait n'a rien". Les mutilations imposées enfant par les médecins, la déflagration au sein de la famille, le "choix" d'un genre, la culpabilité, les non-dits, les mensonges, le jugement de la société, la quête d'identité, le désir adolescent... la série n'écarte aucune des tortures physiques et psychologiques auxquelles Sasha doit faire face.

La palette excessive des personnages dysfonctionnels qui entourent Sasha et le récit qui frôle le too much disparaissent face à l'évidente sincérité du propos et l'audace mise dans son traitement. La qualité de la distribution menée par l'impressionnante Angela Metzger, le didactisme assumé et la puissance du dernier épisode achèvent de faire de Chair tendre une oeuvre d'utilité publique.

A voir sur France.tv

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2022 1 17 /10 /octobre /2022 19:48

Dans les années 80, l'émergence du Hip-Hop en France raconté à travers l'histoire de Bruno Lopez et Didier Morville, de la graffeuse Lady V et du DJ Dee Nasty.

La série prend la forme d'une saga contant l' époque des disquaires, des premiers tags, des premières radios libres, des battle de break dance, des fêtes sur les terrains désaffectés, du service militaire...

Elle fait ainsi le portrait d'une jeunesse française  métissée à l'origine d'un mouvement artistique majeur qui s'est essentiellement développé dans la rue. Le récit se déploie lentement, prenant le temps de laisser entendre les premiers raps, voir l'apprentissage de la danse, du graf et comprendre les multiples obstacles à surmonter. L' ambiance des années 80 et l'art de la démerde sont bien rendus. Les comédiens sont très bons avec en tête Anthony Bajon et Melvin Boomer dans les rôles des NTM.

A voir sur Arte.tv

Partager cet article
Repost0
14 juin 2022 2 14 /06 /juin /2022 17:41

En 1969, des gisements de pétrole se révèlent dans les eaux Norvégiennes. Cette découverte va changer le destin du pays, de la ville de Stavanger et de ses habitants.

L'histoire de ce tournant important dans l'économie norvégienne est déjà en soit intéressante. Les scénaristes y ajoutent le destin de jeunes gens attachants dont des personnages féminins qui s'émancipent des hommes et de leur milieu social. Avec en tête, Anna, l'héroïne principale, incarnée par Anna Regine Ellingsaeter, parfaite. 

On se laisse prendre aisément à cette série qui sait doser odyssée historique et récit romanesque en 8 petits épisodes de 45mn.

State of hapiness a reçu le prix du meilleur scénario en 2018 à Cannes séries. La saison 2 devrait débarquer bientôt.

La saison 1 est à voir sur Arte.tv.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2022 4 19 /05 /mai /2022 22:06

1985, dans le New Jersey, David, 20 ans est engagé pour l´été, au Country Club comme professeur de tennis. Il a deux mois pour décider de ce qu´il fera à la rentrée : poursuivre ses études de comptable vers lesquelles le pousse son père ou miser sur sa passion pour le cinéma. 

Il n´est jamais trop tard pour bien faire et découvrir cette série de 3 saisons dont le 26e et ultime épisode fut diffusé en octobre 2018. Accompagnée d'une réjouissante playlist, cette création Amazon Prime semble un hommage aux teen movies des années 80. Humour, romance et dramaturgie dessinent le parcours de David, mais aussi ceux de ses amis et de ses parents, vers l'émancipation. Graig Roberts, très attachant dans le rôle principal, est entouré d´une pléiade d´excellents comédiens dont les personnages secondaires sont particulièrement soignés.

Une série rafraîchissante à voir sur Amazon Prime.

Partager cet article
Repost0
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 18:42

Nessa Stein, anglo-israélienne, à la tête de l'empire familiale, travaille depuis plusieurs années au déploiement de la fibre optique en Cisjordanie. Le lancement de la 3e phase de ce grand projet est stoppé net par un assassinat.

Cette série, entre thriller, récit politique et d'espionnage, traite du conflit israélo-palestinien à travers le destin d'une famille israélienne richissime et meurtrie œuvrant pour la paix. La construction de ce récit plutôt complexe est astucieuse. Les éléments de compréhension des personnages et des enjeux sont distillés à un rythme lent mais dans un ordre qui maintient tout notre intérêt. La réalisation est très soignée. La beauté de la photographie, l'intelligence du cadrage, le montage qui laisse le temps aux détails et aux silences donnent à cette série une atmosphère à la fois terrifiante et envoûtante. L'interprétation remarquable des principaux interprètes, Maggie Gyllenhaal et Stephen Réa en tête, achève de nous captiver.

A voir sur Arte.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 14:49

En mai 2020, au lendemain du premier confinement, le docteur Dayan s'est installé en banlieue parisienne où il reçoit ses patients, un petit garçon, une toute jeune femme, une avocate et un chef d'entreprise.

Déstabilisé par les conséquences du décès d'un de ses patients, le docteur Dayan est au centre du récit de cette nouvelle saison. Il a une nouvelle superviseuse, Claire (Charlotte Gainsbourg parfaite), qui l'aide à faire face à ses tourments. Comme dans la saison 1, on suit les séances de quatre patients. Une avocate, quarantenaire, ex patiente de Dayan (interprétée par Eye Haidara, très bien), Robin, le petit garçon du couple dysfonctionnel de la saison 1 (Aliocha Delmotte, très juste), Lydia, une jeune femme qui fait face à la maladie (Suzanne Lindon qui confirme la très bonne impression laissée par 16 printemps), Alain, un chef d'entreprise en proie à des crises d'angoisse (Jacques Weber, un peu plus sobre qu'à l'habitude).

Dans le rôle du docteur Dayan, on retrouve, comme on retrouve un bon ami, Frédéric Pierrot, dont la voix posée et grave, le regard doux et les questions délicates brisent les digues de ses patients.

A voir sur arte.tv

Lire le post sur la saison 1

Partager cet article
Repost0
20 mars 2022 7 20 /03 /mars /2022 16:04

Vassili Goloborodko, professeur d'histoire, est élu président d'Ukraine. Sa prise de fonction au sein d'un pouvoir gangrené par la corruption est parsemée d'embûches.

Tournée entre 2015 et 2018, cette série, en 3 saisons, a pour particularité d'être produite, écrite et interprétée par un comédien élu depuis président d'Ukraine. 

Au visionnage de la série, sans connaître la politique intérieure du pays, on se demande jusqu'à quel point la corruption ici dénoncée était fidèle à la réalité et comment le pouvoir en place a réagit à la violence de cette dénonciation. Car si la série joue sur l'humour pour décrire l'arrivée au pouvoir des amateurs, elle n'en manque pas moins de dessiner la multitude des profils de ceux qui piquent dans les caisses de l'Etat.

Volodymyr Zelenskiki s'est présenté à la présidence avec le parti portant le nom de la série, et un programme proche de celui de son héros, populiste, anti-corruption et partisan de la démocratie directe. En 2019, il a été élu avec 73% des voix. 

Il fait aujourd'hui l'admiration de beaucoup pour son courage et sa maîtrise face à la guerre que Poutine a déclarée à son pays. Dans ces circonstances, visionner cette série a quelque chose de vertigineux quant au destin de cet homme et à la folie de cette guerre.

A voir sur Arte.fr

Partager cet article
Repost0
13 mars 2022 7 13 /03 /mars /2022 16:10

La 4e saison de la plus drôle série de ces 5 dernières années est enfin intégralement disponible sur Amazon Prime.

Les scénaristes parviennent à maintenir sans mal notre intérêt pour les aventures de la stand-uppeuse des années 50/60, en la plaçant dans un lieu aussi fantasque qu'elle. Le récit est toujours aussi bien mené, les dialogues ciselés et le dessin des personnages et de l'époque précis.

Le tout est toujours excellemment servi par Alex Borstein, Michael Zegen, Marin Hinkle, Tony Shalhoub, Jane Lynch, Caroline Aaron, Bailey de Young, Luke Kirby et bien sûr Rachel Brosnahan dans le rôle de la merveilleuse Miriam Maisel. 

A ne pas manquer.

Mise à jour du 27 mai 2023 : la 5e et dernière saison est enfin disponible sur Prime vidéo. 9 épisodes où flashforwards et flashbacks s'entremêlent au récit. Par ce stratagème les scénaristes étoffent la série en lui donnant tout son sens. L' émancipation de Midge, et de toutes les femmes qui l'entourent, ainsi que le prix à payer sont au coeur de cette ultime saison. Mais pas de panique. Le duo Rachel Brosnahan et Alex Borstein demeure toujours aussi drôle.

Lire le post sur les saisons 1 et 2

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 21:41

De nos jours, à New-York, Grace, psychiatre, marié à un oncologue et mère d'un jeune adolescent, a une vie épanouie. Un jour, une belle et jeune femme modeste intègre l'association des parents d'élèves du prestigieux collège du fils de Grace.

Cette série affiche un beau pedigree : un créateur de talent, David E.Kelley, à qui l'on doit déjà les excellentes Ally Mc Beal et Big Little Lies, entre autres, et un casting prestigieux Nicole Kidman, Hugh Grant et Donald Sutterland. Et c'est la qualité de ces interprètes qui permet à ce récit qui repose sur les psychologies complexes de ses protagonistes de fonctionner. Autre qualité : The Undoing est une mini série. A la fin de ses 6 épisodes le coupable est bel et bien révélé.

A voir en replay sur TF1.

Partager cet article
Repost0