SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 21:41

De nos jours, à New-York, Grace, psychiatre, marié à un oncologue et mère d'un jeune adolescent, a une vie épanouie. Un jour, une belle et jeune femme modeste intègre l'association des parents d'élèves du prestigieux collège du fils de Grace.

Cette série affiche un beau pedigree : un créateur de talent, David E.Kelley, à qui l'on doit déjà les excellentes Ally Mc Beal et Big Little Lies, entre autres, et un casting prestigieux Nicole Kidman, Hugh Grant et Donald Sutterland. Et c'est la qualité de ces interprètes qui permet à ce récit qui repose sur les psychologies complexes de ses protagonistes de fonctionner. Autre qualité : The Undoing est une mini série. A la fin de ses 6 épisodes le coupable est bel et bien révélé.

A voir en replay sur TF1.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 15:25

Nona, soixante-dix ans, responsable du planning familial, mère de triplées quadragénaires, est enceinte. 

La réalisatrice et comédienne Valérie Donzelli propose pour la première fois une série diffusée sur Arte. Elle nous plonge dans son univers fantasque et poétique, matiné de fantastique dans un format de 9 épisodes de 30 minutes.

Cette fantaisie sur le féminisme, la sororité, la famille, la solidarité et le mystère de la vie alterne les moments burlesques, dramatiques, romantiques et de pure militantantisme. Le tout sur la tonalité  Donzeliniennne qui en agace certain mais qui fait tout son charme pour les autres. 

La réalisation enlevée et précise, la photographie lumineuse, vitalité des rouges et poésie nostalgique des couleurs délavées, l'influence de Truffaut dans le montage, l'usage de la voix off et de la musique, font de cette série un petit bijou aux imperfections négligeables.

L'ensemble est servi par des comédiens très inspirés. Miou Miou, Clotilde Hesme, Virginie Ledoyen, Michel Vuillermos, Barnaby Metschurat, Christopher Thomson, Antoine Reinartz et cinq enfants parfaitement dirigés, semblent s'être plongés avec bonheur dans l'univers de la réalisatrice-comédienne.

A voir sur Arte tous les jeudis à 20h50 ou sur arte.tv

.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2021 7 24 /10 /octobre /2021 08:27

H24, comme 24 heures d'une journée et 24 moments d'abus faits à une femme. 

H24 conte ainsi 24 histoires réelles de violences physiques, verbales et psychologiques, 1 court-métrage par heure de la journée (plus un 25e épisodes).

Chaque épisode de 4 minutes est écrit à la première personne. Une écriture percutante et ramassée transcrivant parfaitement la violence de l'acte, et des mises en scène adoptant des parti-pris esthétiques forts, placent la série sur le double plan de l'oeuvre littéraire et de l'oeuvre cinématographique.

 

Les comédiennes (Diane Kruger, Souheila Yacoub, Elina Löwensohn, Céleste Brunnquell, Marilyne Canto, Déborah Lukumuena, Charlotte de Bruyne, Anaïs Demoustier, Tallulah Burns, Annabelle Lengronne, Noémie Merlant, Valeria Bruni Tedeschi, Kayije Kagame, Garance Marillier, Sveva Alviti, Florence Loiret Caille, Camille Cottin, Grace Seri, Galatea Bellugi, Marco, Romane Bohringer, Susana Abaitua, Luana Bajrami, Aloïse Sauvage, Agnieszka Zulewska, Nadège Beausson-Diagne),

les écrivaines (Angela Lehner, Alice Zeniter, Sofi Oksanen, Siri Hustvedt, Lydie Salvayre, Jo Güstin, Lize Spit, Lola Lafon, Kerry Hudson, Fabienne Kanor, Myriam Leroy, Ersi Sotiropoulos, Agnès Desarthe, Anne Pauly, Nadia Busato, Blandine Rinkel, Kaouther Adimi, Christiane Taubira, Niviaq Korneliussen, Monica Sabolo, Rosa Montero, Chloé Delaume, Aloïse Sauvage, Grazyna Plebanek),

et les réalisatrices (Nathalie Masduraud & Valérie Urrea, Nora Fingscheidt, Clémence Poésy, Charlotte Abramow, Marie-Castille Mention-Schaar, Ariane Labed, Elsa Amiel, Émilie Brisavoine, Sandrine Bonnaire)

signent une oeuvre artistique d'utilité publique forte.

 

A voir sur Arte Replay ou tous les soirs à 20h50.

Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 22:19
sanscrierart.com

BeTipul, série israélienne, mettant en scène un psychanaliste et ses patients a été adaptée dans de nombreux pays dont les USA avec Gabriel Byrne dans le rôle du thérapeute. 

C'est Arte qui propose la version française en la confiant à Olivier Nakache et Eric Toledano. Même mise en place. Un psy dans son cabinet reçoit ses patients pour 35 têtes à têtes de 26 minutes chacun. Ce huis clos captivant nous invite à suivre 5 patients, et deux thérapeutes, le héros et sa contrôleuse. Si la version française est proche de son modèle, son contexte lui est propre. Les rendez-vous se déroulent aux lendemains des attentats du 13 novembre 2015, l'un des plus récents traumatismes de la nation entière. Les 5 patients chacun avec leur vécu et leur pathologie propre, leur rapport à la psychanalyse, à leur place dans la société, dessinent les visages d'une humanité complexe. 

L'intérêt de la série repose sur trois qualités  : celle de l'écriture,  celle de l'interprétation et celle de la mise en scène. Ils sont sept à l'écriture du scénario soignant le dessin des protagonistes dans des dialogues précis. Ils sont 5 réalisateurs, à chacun son patient, qui dans ce huis clos qui ne se limite pas aux champs et contre-champs expriment, en plans soignés et ingénieux, les émotions qui ne sont pas dites. Ils sont huit comédiens tous très bons dans cet exercice difficile n'autorisant aucune approximation : Sophie Cattani, Carole Bouquet, Reda Kateb, Clémence Poésy, Pio Marmai, Elsa Lepoivre merveille de la Comédie Française, l'impressionnante Mélanie Thierry, la sidérante Céleste Brunnquell et le toujours impeccable Frédéric Pierrot.

A voir sur Arte tous les jeudis ou à volonté sur arte.tv

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 15:50

Les Crawley reçoivent le roi et la reine en villégiature dans le Yorkshire. Cette visite va mettre le château en ébullition.

Il faut vraiment être très fan de la série pour apprécier cette version cinéma à la mise en place poussive et aux nombreuses scènes  lourdement démonstratives et aux dialogues ringards. Le plaisir prit à retrouver les personnages, maîtres et valets, s'essoufle vite face à cette intrigue de faible catégorie.

Une question demeure : pourquoi présenter cela au cinéma ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 15:32

Le pont de l'Oresund relie Copenhague et Malmö. Lorsque des crimes ont lieux aux alentours du pont, les polices danoise et suédoise sont amenées à enquêter ensemble.

La particularité de cette série policière réside en son personnage principal. Saga Noren (Sofia Helin impressionnante) inspectrice à la police de Malmo et quelque peu (ou véritablement) autiste. Sa méconnaissance, tout d'abord, puis son apprentissage, des rapports sociaux lui confèrent des réactions et des réparties tout à fait inattendues chez un personnage de ce type de série. 

A cela s'ajoute des intrigues effrayantes bien menées avec pour très beau décor ce pont immense et ses alentours bien glauques. Quatre saisons et 38 épisodes à voir sans compter.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2018 2 11 /12 /décembre /2018 17:22

New-York, 1958, Miriam Maisel est une femme épanouie, de confession juive, mariée à Joël et mère de deux enfants. Mais Joël met brutalement fin à ce bonheur domestique. Une nouvelle vie s'ouvre alors à elle : reine du stand-up.

Cette série est un régal à plusieurs titre : reconstitution de l'époque magnifique, portrait du monde impitoyable du show business au vitriol, des personnages extrêmement bien dessinés, attachants et drôle à commencer par son héroïne, interprétée remarquablement par Rachel Brosnahan et un récit bien mené sans temps mort.

Les deux premières saisons sont extra. On attend la 3ème avec impatience. 

A ne pas manquer.

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 17:42

Dans une petite ville huppée de Californie, Madeline, Céleste et Jane, toutes trois mères de famille sont amies. Un incident à l'école primaire va être le point de départ de l'implosion de leurs vies.

Cette série bénéficie d'un beau casting. Produite par David E Kelley et réalisée par Jean-Marc Vallée, elle est interprétée par Nicole Kidman, Reese Wintherspoon, Shailene Woodley et Laura Dern. La qualité des productions du premier, l'audace du second et le talent des comédiennes n'étant plus à prouver, la proposition s'annoncait alléchante.

Pas de déception ! Aucune mauvaise surprise dans cette mini-série (7 épisodes et une vraie fin). La photographie est très belle, l'accompagnement musicale soigné, l'interprétation, dont celle des enfants, excellente. Le récit mèle intrigue et humour dans une construction astucieuse. Une série aussi élégante qu'efficace.

Une série HBO, à voir en France sur OCS City.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 15:46

De nos jours en France, dans une ville de montagne au bord d'un lac artificiel, plusieurs personnes mortes depuis plusieurs mois ou années reprennent vie comme si "de rien n'était".

Le pitch de cette série, inspiré du film de Robin Campillo, est tout simplement génial. Les "morts-vivants" ont l'air tout à fait normaux et ne se doutent même pas qu'ils reviennent de la mort. Il ne s'agit pas ici d'en avoir peur mais d'imaginer les conséquences de ce retour et les réactions et effets qu'il entraîne chez les proches et chez les "morts" eux-mêmes. La joie des proches de retrouver un enfant, la peur de revoir un meurtrier, la réadaptation des "morts" qui ont loupé plusieurs années, l'incompréhension de cette situation aussi réjouissante qu'effrayante, la quête de sens ou d'une explication rationnelle... Parallèlement, se multiplient les événements surnaturels et les comportements de plus en plus étranges chez les habitants du village.

Un casting 4 étoiles vient compléter ce passionnant récit : Frédéric Pierrot, Guillaume Gouix, AnaGirardot, Aurélien Recoing, Anne Consigny, Clothilde Hesme, Samir Guesmi, Céline Salette, Jérôme Kirscher, Alix Poisson, Grégory Gadebois...

Deux saisons de 8 épisodes chacunes à voir absolument.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 18:54

La vie de la très aristocratique famille Crawley et de ses domestiques. La série débute à la veille de la première guerre mondiale, alors que le Titanic vient de couler, et prend fin en 1925. Le temps de voir l'aristocratie britannique prendre tout doucement l'eau.

En 6 saisons et 62 épisodes, Downton Abbey raconte près de 15 ans de la vie d'aristocrates et de domestiques. Contée avec élégance, romantisme et un peu de politique, la série dessine des portraits de femmes de caractère assez réjouissants dont celui de la Comtesse douairière interprétée par la grande Maggie Smith qui dispose d'une partition hilarante. Elisabeth Mc Govern, Michelle Dockery entre autres campent aussi des femmes au fort caractère aussi enclines à faire respecter les traditions qu'à les bousculer. Les hommes sont un peu plus pâlots. Si ce n'est chez les domestiques où plusieurs personnages aux engagements politiques ou aux mœurs peu conventionnels pour l'époque, sortent du lot. Ce qui rend la série intéressante c'est le temps et l'intérêt qu'elle accorde aux domestiques, mettant en scène parallèlement la vie des gouvernants et des gouvernés. Dans ces deux groupes, le respect des traditions puis la fin proche de l'aristocratie effraient autant qu'ils excitent les curiosités.

Les deux premières saisons sont excellentes. Le récit peine à surprendre et tend à se répéter au fil des saisons suivantes. La série élégante penche de plus en plus vers le soap opéra. Malgré tout, l'attachement aux personnages bien dessinés parvient à conserver toute notre attention.

Partager cet article
Repost0