SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 13:39

Dark-Shadows---zabouille.jpgAu 18e siècle, Barnabas Collins puissant aristocrate quasi propriétaire de la ville qui porte son nom, Collinsport, voit sa bien-aimée poussée au suicide et lui-même transformé en vampire et enterré "vivant" suite aux sortilèges d'une maitresse éconduite. 1972, Barnabas, libéré de sa tombe,retrouve sa ville, son manoir, ses héritiers, une jeune fille au pair qui ressemble étrangement à sa fiancée et son ennemie jurée.

 

On retrouve l'univers de Burton, très stylisé, sombre et loufoque. L'histoire est riche voire trop riche. Ainsi, la part romantique avancée dans l'intro avec le suicide de la fiancée n'est pas réellement exploitée par la suite. Tout comme le personnage du petit garçon orphelin et connecté avec son fantôme de mère n'est pas développé. Burton préfère l'outrance et le décalage et se concentre essentiellement sur son personnage principal (Johnny Depp excellent tout comme le reste de la distribution à commencer par Eva Green).

Du coup, le film n'est "qu'un" divertissement de passage. Il offre un bon moment mais ne marque pas les esprits. 

 

Date de sortie en salle : 9 mai 2012

Date de sortie du DVD : 10 octobre 2012

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires