SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 22:00

Les-acacias-zabouille.over-blog.com.jpgA Asunción au Paraguay, Ruben, chauffeur routier, prend à son bord Jacinta et son bébé pour les emmener à Buenos Aires.

 

Du film de Pedro Giorgelli, on retient surtout l'exercice de style : raconter l'histoire de la rencontre de ces trois personnages enfermés dans la cabine d'un camion sans réelle mise en scène de cinéma, avec des dialogues au minima, en comptant très fort sur le talent des comédiens qui feront parler les silences. 

 

Ainsi, la mise en scène se résume les 3/4 du temps à une succession de champs / contre-champs et les dialogues sont rares et épurés au maximum. Les évènements animant ce scénario sans surprise (on voit vite d'où on part et on comprend vite où on va, à tous les niveaux) se limitent à un passage de douane et à trois pauses pipi. Mieux vaut n'être pas trop énervé et surtout très disponible pour visionner les 1h25 de film.

 

"Les Acacias", dans son minimalisme forcené, n'est jamais très loin de basculer dans le néant. L'émotion, sous de faux airs de délicatesse, est trop téléguidée pour agir vraiment. Et, si on tolère l'ennui c'est uniquement grâce aux comédiens plutôt bons dans l'exercice et à l'attente d'une bonne surprise qui ne viendra pas vraiment.

 

Caméro d'Or Cannes 2011.

 

Date de sortie en salle : 4 janvier 2012

Date de sortie en DVD : 9 mai 2012

Partager cet article
Repost0

commentaires