SansCrierArt : Aperçu critique de l'actualité culturelle. Comptes-rendus d'expositions, de pièces de théâtre, de films et de tous autres évènements culturels.

Rechercher

Rubriques

19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 20:19

Sans emploi depuis plus d'un an, Constance quitte Paris et revient dans sa ville natale vivre dans la maison de sa mère hospitalisée. Elle renoue avec un ancien amant et tente de réintégrer la place d'agent immobilier qu'elle occupait avant son départ à Paris.

Marina Fois joue les cinglées comme personne. On retrouve dans son interprétation de Constance ce qui nous avait déjà impressionnés dans Darling, cette capacité qu'a la comédienne d'enfermer son personnage dans un monde inaccessible. L'inquiétude qu'elle crée envahie tout le film. La réalisation habile soutient sans excès sa prestation et si le scénario traîne un peu en longueur par manque de rebondissement, on reste intrigué de savoir jusqu'où ira Constance.

Partager cet article
Repost0
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 18:13

Léo, scénariste, est en recherche d'inspiration en Lozère. Il rencontre une bergère qui chasse le loup. Léo lui fait un enfant. La bergère s'en va, le bébé reste, l'inspiration ne vient pas et l'argent vient à manquer. Toute la Lozère veut se taper Léo dont un homme âgé en fin de vie. Ça tombe bien Léo aime rendre service.

Le film est aussi passionnant et raffiné que ce pitch. C'est dire.

Date de sortie en salle : le 24 août 2016

Date de sortie en DVD : le 3 janvier 2017

Partager cet article
Repost0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 22:57

Icare, dit Courgette, tue par accident sa mère alcoolique. Il se retrouve dans une maison qui accueille d'autres enfants "comme lui".

Esthétiquement, ce film d'animation est très réussi. La simplicité des décors qu'il affiche et les beaux et gros visages de ses personnages aux yeux immenses séduisent d'emblée. L'interprétation est aussi particulièrement soignée. Michel Vuillermoz dans le rôle adulte principal mais surtout tous les enfants donnent aux paroles de leurs personnages justesse et sensibilité. Si le film peut décevoir, c'est auprès des lecteurs du livre de Gilles Paris "Autobiographie d'une courgette" dont est très librement inspiré le film. En transformant l'histoire pour la rendre visible par un plus large public et en la condensant pour la faire tenir en 1 heure, Céline Sciamma a perdu en route une bonne partie de ce qui faisait sa richesse. Le livre est conté avec les mots d'un enfant de 9 ans et ses mots donnent au récit une vision à la fois naïve, drôle et grave qu'on ne perçoit pas dans le film. C'est la cohabitation du drame et de la candeur qui donne à l'histoire encore plus de force. En simplifiant trop le récit, en abandonnant totalement le regard de l'enfant et en passant très rapidement sur l'histoire et la psychologie des différents personnages, enfants comme adultes, les auteurs du film ont perdu beaucoup de la puissance de cette histoire.

Date de sortie en salle : 16 octobre 2016

Date de sortie en DVD : 22 février 2017

Partager cet article
Repost0
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 18:51

Dans le sud de la France, à la fin des années 40, Gabrielle, élevée dans une famille de la bourgeoisie agricole, est mariée à un ouvrier amoureux et attentionné qu'elle n'aime pas. Alors qu'elle part en cure pour soigner ses calculs rénaux, elle tombe amoureuse d'André un jeune soldat.

Nicole Garcia choisit de mettre en scène cette histoire romanesque de façon très classique. L'image est magnifique et la reconstitution historique extrêmement soignée mais l'histoire marque quelques longueurs qu'une réalisation plus audacieuse aurait pu tempérer. L'épilogue capilotracté déçoit aussi un peu. En fait, Mal de pierres trouve sa force dans l'interprétation de Marion Cotillard qui porte le film. Son jeu nuancé dans la fièvre qu'elle donne à son personnage anime et marque le récit.

Date de sortie en salle : 16 octobre 2016

Date de sortie en DVD : 21 février 2017

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 17:39

Victoria est avocate et tout à fait paumée dans sa vie personnelle. Alors qu'elle assiste à un mariage, la compagne d'un de ses amis est poignadée et accuse son propre compagnon. Victoria se retrouve à devoir défendre son ami.

Le film vaut essentiellement pour la prestation de Virgine Efira dont le talent et le charme opèrent une fois encore. Vincent Lacoste tout aussi sympathique ne convainc pas vraiment dans le rôle du tombeur-looser. Quant au scénario, aussi foutrac que la vie de son héroïne, il porte trop de vide et n'est pas drôle. A réserver aux admirateurs de Virginie Efira.

Date de sortie en salle : 14 septembre 2016

Date de sortie en DVD : 18 janvier 2017

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 17:00

Jean, 33 ans, n'a jamais rencontré son père. Un appel téléphonique lui apprend que celui-ci vient de mourir. Il se rend à Montréal pour rencontrer ses frères et assister aux obsèques.

Le film vaut surtout pour la qualité de ses comédiens. Premiers (Gabriel Arcand et Pierre Deladonchamps) et seconds rôles (Marie-théréze Fortin et Catherine de Léan) savent rendre leurs personnages attachants et créer à leur égard l'intérêt du spectateur. Soutenus par une réalisation efficace, ils relèvent le niveau de cette tranche de vie qui bien que sympathique n'affiche pas suffisamment de caractère pour marquer durablement les esprits.

Date de sortie en salle : 31 août 2016

Date de sortie en DVD : 4 janvier 2017 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 20:55

En 2015, à Bucarest, 40 jours après la mort de son père, Lari, accompagné de sa femme, se rend chez sa mère pour la cérémonie religieuse d'adieu. Une dizaine de personnes, famille et amis, sont présentes et attendent le Pope qui tarde à arriver.

Disputes de couples, arrivée d'intrus, contreverses politiques, préparation du repas en cuisine, bébé à ne pas réveiller, les évènements de nature aussi diverse se succèdent dans un huis clos relevé. Entre comédie à l'italienne et drame Tchekovien les personnages tourbillonnent, les échanges sont le plus souvent drôles, l' ambiance est à la douce folie. Dans sa dernière demi-heure, le film perd de son charme lorsque le réalisateur sort de l'appartement. Le rythme stoppe brutalement. C'est à ce moment-là que la durée de 2h56 commence à peser. A l'exception de cette partie, le film fonctionne parfaitement.

Date de sortie en salle : 3 août 2017

Date de sortie en DVD : 7 décembre 2017

Partager cet article
Repost0